Montage photo Didier 1.jpg
picture-frame-576117_1280.png

Didier

Le théâtre est surtout un outil pour s’exprimer. Exprimer ce que l’on a au fond de soi même, partager ses combats, ses idées et ses rages, ses peurs et ses émerveillements.

Il doit à la fois servir à s’ouvrir soi même et sur le monde qui nous entoure. Il sert à dire le monde.


Je pense que le théâtre ne peut se contenter d’être un pur loisir de détente et de rigolade, il doit servir à l’expression de nos sujets du moment, éventuellement par le rire et la rigolade.
Que ce soit pour parler du réchauffement de la planète ou de l’égalité des chances, du racisme ou de la PMA, ... le théâtre est « politique » et fait passer ses messages grâce à un média accessible à tous.


J’aime le théâtre pédagogique et militant.
 

"Tout le monde peut faire du théâtre, même les acteurs" (Augusto Boal)

Un peu de mon histoire...

  • Depuis plus de 12 ans professeur de théâtre auprès d’un public varié (de l’enfance à la maison de retraite en passant par les personnes en situation de handicap.)

  • Participation pendant 2 ans sur le projet théâtral de la commune de Saint-Paul-du-Bois dans le Maine-et-Loire (écriture du projet, rénovation du théâtre, muséographie des collections de costumes et décors, ...) sans oublier d’être acteur de la troupe locale

  • Membre du jury au Festival de Théâtre Arkan'scen (35), dans les 3 catégories : enfants, adolescents, et adultes, puis membre de l’organisation du même festival à 3 reprises

  • Formé à la pratique du théâtre social par Gérard Gallégo et Philippe Vallepin. (« Théâtre Instant Présent »- Vincennes), à la pratique du théâtre en milieu scolaire par Bernard Grosjean, Jean Bonné et Chantal Dulibine (« Théâtre du Quai - CDN Angers - Pays de la Loire »), à l’animation d’ateliers de théâtre par Philippe Fagnot, au jeu masqué par Nicolas Debord et tant d’autres

  • Intérêt marqué pour le théâtre « documentaire »., formation de réalisation de cinéma documentaire suivie aux ateliers Varan à Paris

  • Pédagogue, intervenant sur des projets éducatifs pour diverses associations et ONG (4 années en mission humanitaire internationale à l’étranger, avec des rencontres d'une grande variété de public : blessés de guerre, personnes très éloignées de l’emploi, personnes atteintes du SIDA, personnes en situation de handicap, etc.)